Les places marchandes (colloque)

Colloque Les places marchandes. Des foires médiévales au e-commerce, Universités de Rennes 1 et de Bretagne Sud, 19 et 20 octobre 2017, Faculté de droit et de Science politique de Rennes 1

Responsable : Romain BAREAU, Maître de conférences à l’Université Bretagne Sud, membre du Centre d’histoire du droit de l’Université de Rennes 1 (IODE),

Co-responsables : Luisa BRUNORI, Chargée de recherche au CNRS-Université de Lille 2 et Edouard RICHARD, Université de Rennes 1

Le commerce a connu ces dernières années de profondes mutations, sous les effets conjugués de la mondialisation, du progrès technique et du développement d’internet. S’offre désormais aux consommateurs du monde entier un marché gigantesque, où sont disponibles toute sorte de produits, pouvant être livrés dans des délais extrêmement courts. Pour répondre à ces nouveaux besoins, de nouvelles places marchandes ont fait leur apparition sous la forme de sites web commerçants qui viennent durement concurrencer les traditionnels magasins, marchés locaux et centres commerciaux.

Les places marchandes peuvent être définies comme des espaces où s’échangent, après discussion et accord sur le prix, différents produits, qu’ils soient agricoles, manufacturés ou encore financiers. Leur vocation première étant l’écoulement des productions et l’approvisionnement des populations, elles jouent un rôle essentiel dans la vie des individus en assurant leurs besoins vitaux. En se spécialisant aussi dans l’échange de la monnaie et dans la transaction des titres boursiers, elles ont contribué au développement des entreprises, favorisé la circulation des richesses et fait la fortune de quelques-uns. Institutions d’abord économiques et financières, les marchés et les foires sont aussi des lieux de vie, de rencontre et pendant une longue période de piété.

Il nous est apparu important de remonter le fil du temps afin de revenir sur les grandes étapes qui ont jalonné l’histoire des places marchandes du Moyen Age jusqu’à nos jours. Pendant plusieurs siècles, l’essentiel de l’activité commerciale a été le fait de petits marchands qui vendaient les produits d’une économie de subsistance, soit dans des échoppes, soit sur de petits marchés locaux. Les relations commerciales consistaient alors principalement en la vente du surplus et n’étaient pas encore motivées par le profit. Après l’an Mil, de nouvelles structures commerciales viennent révolutionner les échanges en Occident en diversifiant les biens vendus, qui vont des plus simples aux plus onéreux, et en multipliant la quantité de ces derniers, permettant l’augmentation des gains et les débuts du capitalisme : la naissance des grandes foires médiévales qui fleurissent dans toute l’Europe à partir des XIème-XIIème siècles, la constitution de grandes métropoles européennes qui s’affirment comme les poumons économiques du continent à la fin du Moyen Age (en particulier Venise, Constantinople et Bruges), la création de bourses et de banques au milieu de la féodalité, la naissance de compagnies de commerce et de manufactures à l’époque moderne, la construction de galeries marchandes couvertes et de grands magasins au XIXème siècle, l’invention des centres commerciaux et du e-commerce au XXème siècle constituent les grandes étapes majeures de cette évolution.

Ce thème des places marchandes a déjà retenu l’attention des historiens, des sociologues ou encore des économistes mais peu celle des historiens du droit. Il était important qu’ils s’y intéressent et apportent, par ce colloque, leur contribution à une histoire économique actuellement en plein renouveau. Ces nouvelles places marchandes suscitent en effet à toutes les époques des questions juridiques sur lesquelles il convient de se pencher. Faut-il les encadrer juridiquement ainsi que leurs acteurs, pour servir quels objectifs, au moyen de quelles règles et de quelles institutions ?

Pour répondre à ces interrogations, le colloque réunira des historiens du droit et des juristes mais également des historiens, des économistes, tant universitaires que professionnels, tous spécialistes du sujet, avec comme ambition de mettre l’accent sur les grandes évolutions que ces places marchandes ont connues depuis le Moyen Age. Seront donc privilégiées les dimensions historiques, politiques, juridiques, administratives et institutionnelles en rapport avec le droit commercial qui encadre les places marchandes ou avec les places marchandes en tant qu’institutions commerciales. Il se conclura par des communications consacrées à des thématiques d’actualité (« les plates-formes du e-commerce, nouvelles places marchandes », « l’avenir des places marchandes : centres commerciaux ou centres-villes ») assurées par des universitaires et des professionnels.

Cette manifestation scientifique comportera également un volet international en accueillant des intervenants originaires de pays européens (Italie, Allemagne,) qui, par leurs différents éclairages, donneront aux travaux une dimension comparatiste.

Programme

Enregistrer

Enregistrer