Conférences d’histoire de la pensée juridique moderne – Cycle 2018

Cycle de conférences d’histoire de la pensée juridique moderne organisé par l’Institut d’Histoire du Droit (EA 2515) de l’Université Paris Descartes et l’École de droit de la Sorbonne, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Les conférences ont lieu en salle des Actes de la Faculté de droit de l’Université Paris Descartes (10, avenue Pierre Larousse, 92240 Malakoff)

 

Sous la direction scientifique du Pr Arnaud VERGNE, directeur de l’Institut d’Histoire du Droit, et du Pr Anne ROUSSELET-PIMONT de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Lire la suite

Les ateliers d’histoire du droit du CTHDIP

Le CTHDIP accueillera dans le cadre de ses ateliers d’histoire du droit :

Frédéric Audren : « Écrire l’histoire culturelle et sociale des savoirs juridiques : enjeux et méthodes », mercredi 7 février à 10h30 (Faculté de droit, Salle Alaric)

Axel Degoy dans l’Atelier « Expérience de thèse : autour du Parlement de Paris », vendredi 16 février à 10 h (Faculté de droit, Salle Germain Sicard, AR 206)

La formation doctorale du CTHDIP (Lien)

Pour toute information contacter : Marilyne.Graule@ut-capitole.fr

Les mythes fondateurs : cycle de conférences

Cycle de conférences 2018 : Les mythes fondateurs

11 janvier 2018 à 14h30 (Salle F 352) : Soazick KERNEIS (Université PARIS-NANTERRE), Le songe de Macsen Wledig. Le souvenir de Rome dans la légende arthurienne

21 mars 2018 à 14h30 (Salle F 352) : Jérôme FERRAND (Université de GRENOBLE ALPES), Beccaria, père du droit pénal moderne. Constitution et fonction d’un mythe historiographique

16 avril 2018 à 14h30 (Salle F 352) : François SAINT-BONNET (Université PARIS II PANTHEON-ASSAS), Le mythe de l’État d’exception

4 mai 2018 à 14h30 (Salle F 352) : Pierre BRUNET (Université PARIS I PANTHEON-SORBONNE), Le mythe de la volonté populaire

Les mythes fondateurs du droit (affiche)

Master 2 de Droit – Histoire et Anthropologie juridiques comparées

Centre d’Histoire et Anthropologie du droit (CHAD)

Laurent Mayali Professeur invité de l’Université Toulouse Capitole

Cours et conférence assurés par M. Laurent Mayali à partir du 15 janvier 2018 à l’Université Toulouse Capitole.

Il assura des cours dans le cadre du Master 2 d’Histoire du droit et en lien avec le Centre Toulousain d’Histoire du droit et des idées politiques.

Conférence doctorale le 23 janvier 2018 à 17 h

Laurent Mayali est Lloyd M. Robbins Professor of Law
Faculty Director, Comparative Legal Studies Program
Faculty Director, Robbins Religious and Civil Law Collection
Co-Faculty Director, Korea Law Center

Présentation du conférencier

Publications

Comparer les droits dans une recherche historique. Les enjeux, les méthodes, les ressources.

Mesdames et Messieurs,


Mardi 5 décembre 2017, se tiendra à la Faculté de droit et de science politique de l’Université de Rennes 1 (Salle 209), une formation doctorale centrée sur l’histoire comparée du droit et organisée par l’axe Théorie et histoire des systèmes juridiques (laboratoire IODE) l’Association des Historiens du Droit de l’Ouest, le Centre d’Histoire du Droit et l’Ecole doctorale de droit et de science politique. Cette formation sera intitulée: Comparer les droits dans une recherche historique. Les enjeux, les méthodes, les ressources.

Nous sommes heureux de vous dévoiler ci-dessous, le programme détaillé de la journée.

Avec nos sentiments dévoués.

9h30 : Accueil

9h45 : Propos introductifs, Sylvain Soleil, Professeur à l’Université de Rennes 1

10h00 : Conférence inaugurale : « Autour de l’absolutisme. Incompréhensions et préjugés », Jacques Bouineau, Professeur à l’Université de La Rochelle

10h40 : « Influence, adaptation, transfert, transposition, quels mots/concepts utiliser en matière de circulation de droits ? », Hugo Beuvant, Doctorant à l’Université de Rennes 1

11h10 : « Comparer les statuts urbains médiévaux », Romain Broussais, Doctorant à l’Université Paris II Panthéon-Assas

11h40 : « La comparaison franco-russe : un difficile combat contre les préjugés », Alix Nicolas, Doctorante à l’Université de Poitiers

12h30 : Pause déjeuner

13h45 : « La purgation de l’absent et du contumace dans la procédure canonique. Approche comparatiste de la réinterprétation médiévale d’un concept romain », Rachel Guillas, Doctorante à l’Université Paris II Panthéon-Assas

14h15 : « La réglementation des assurances sur la vie en France et en Angleterre : perspectives de comparaison », Marine Vigneron, Doctorante à l’Université Toulouse 1 Capitole

14h45 : « Les régimes dotaux de droit commun en Europe et en Afrique de l’Ouest à la veille de la colonisation. Le problème de la comparabilité des sources », Théa Martial Dougbo, Maître assistant à l’Université Houphouët Boigny d’Abidjan

15h30 : Pause

16h00 : « La constitution transigere (C, 2, 4, 18) chez les penseurs du ius commune. Analyse comparatiste de l’hypothèse de la transaction en matière de crime de faux », Alexandre Mimouni, Doctorant à l’Université Paris II Panthéon-Assas

16h30 : « La délimitation de la frontière dans les traités de paix français de la période moderne : consensus européen ou procédure nationale ? », Claire de Blois, Doctorante à l’Université Paris V Descartes

17h00 : « L’étude du droit français civil et commercial à travers le prisme du droit local : une méthode sur-mesure », Elodie Coutant, Doctorante à l’Université de Bordeaux

17h30 : Propos conclusifs des Pr Jacques Bouineau, Luisa Brunori et Sylvain Soleil

18h00 : Clôture de la journée

Les « infrastructures » juridiques de l’économie : histoires et théories

Le 8 décembre 2017, Luisa Brunori participera au séminaire de l’EHESS intitulé : Les « infrastructures » juridiques de l’économie : histoires et théories. Elle proposera une contribution sur les obligations avec Sébastien Pimont et Clément Lenoble.

Horaires et lieu

96 bd Raspail 75006 Paris, salle des artistes entre 10H00 et 13H00

Le sujet des autres contributions est disponible à l’adresse suivante : https://enseignements-2017.ehess.fr/2017/ue/2149

Cycle de conférences de droit romain

Lundi 4 décembre 2017 – mardi 27 mars 2018

Université Paris Descartes – Institut d’Histoire du Droit EA 2515

Salle des Actes de la Faculté de droit

10, avenue Pierre Larousse, 92240 Malakoff

Présentation

Discipline rare en France depuis le milieu du XXe siècle alors même qu’il reste largement enseigné dans d’autres pays au rang de matière fondamentale comme en atteste les nombreuses publications internationales qui lui sont consacrées, le droit romain connaît aujourd’hui dans notre pays un regain d’intérêt à la faveur d’une européanisation du droit comme en atteste les thèses soutenues dans les universités françaises.

Lire la suite

Conférence : Enjeux de la codification commerciale en Espagne au XIXe siècle

Lundi 13 novembre 2017, 14h-16h

Conférence du Pr José Maria PUYOL MONTERO de l’Université Complutense de Madrid

Université Paris Descartes – Institut d’Histoire du Droit EA 2515

Faculté de droit, salle des Actes

10, avenue Pierre Larousse, 92240 Malakoff

Direction scientifique

M. Jean-Baptiste BUSAALL, Maître de conférences en Histoire du droit à l’Université Paris Descartes, membre de l’Institut d’Histoire du Droit EA 2515

Entrée libre

Affiche programmatique : Affiche_Conférence M. Puyol-Montero

Conférence : Laetitia Guerlain, Contribution à l’histoire des rapports entre droit et science sociale, Lille, 17 novembre 2018.

L’école de Le Play et le droit. Contribution à l’histoire des rapports entre droit et science sociale

Conférence du cycle « Un livre, une recherche » le vendredi 17 novembre 2017 à 14h à la Faculté de droit de l’Université Lille 2 pour une rencontre avec Laetitia Guerlain qui présentera son livre « L’école de Le Play et le droit. Contribution à l’histoire des rapports entre droit et science sociale ».

 

Cycle de conférences « Un livre, une recherche »

L’école de Le Play et le droit.
Contribution à l’histoire des rapports entre droit et science sociale

Laetitia Guerlain
Maître de Conférences à l’Université de Bordeaux

Le vendredi 17 novembre 2017 à 14h

Faculté de droit – Salle A3.17

 

Discutants : Rodrigue Merlot et Mickaël Wiart, Doctorants au CHJ

 

Evènement organisé par

le Centre d’Histoire Judiciaire

CEDANT – Collegio di Diritto Romano 2018 – Le Code Théodosien

Le Centre d’Etudes et de Recherches sur les Droits Antiques (CEDANT) organise en janvier 2018 à l’Université de Pavie le 14e Collegio di Diritto Romano. Le thème retenu est « Il codice Teodosiano: redazione, trasmissione, ricezione » sous la direction de Detlef Liebs (Universität Feiburg) et de Dario Mantovani (Università di Pavia)

Pour en savoir plus

Comparer les droits dans une recherche historique – les pièges, les méthodes, les ressources.

Journée d’études , formation doctorale, Rennes, le 5 décembre 2017 (PDF)

Le 5 décembre 2017, à l’initiative de son directeur le Professeur Sylvain Soleil, l’axe « Théorie et histoire des systèmes juridiques » de l’Institut de l’Ouest Droit et Europe (IODE), propose, en partenariat avec l’Association des Historiens du Droit de l’Ouest, le Centre d’Histoire du Droit et l’école doctorale de droit et de science politique (Rennes, Nantes, Angers, Le Mans, Brest, Vannes) une formation doctorale ouverte à tous les doctorants en histoire du droit. Cette formation prendra la forme d’une Journée d’étude organisée au sein de la Faculté de droit de Rennes, sur le modèle d’une table ronde, au cours de laquelle les participants témoigneront des aspects de leurs recherches les confrontant à l’existence ou à l’absence d’une méthode de comparaison des droits.

Comparer les droits dans une recherche historique soulève bien des questions. Une recherche historique visant à confronter plusieurs systèmes juridiques peut-elle s’appuyer sur une méthode ou plusieurs méthodes d’analyse comparative ? Un chercheur s’intéressant au travaux accomplis par des « comparatistes » (réformateurs, ou simples observateurs) peut-il distinguer chez-eux l’usage d’une méthode comparative identifiable ou doit-il, pragmatiquement, s’en tenir à l’étude successive des diverses modalités de la comparaison juridique ?

A ces deux questions principales, qui en génèrent bien d’autres, les intervenants apporteront des réponses, qui, selon la période et les thèmes envisagés dans leur recherche, seront susceptibles de différer. Orchestrée par les Professeurs Jacques Bouineau et Sylvain Soleil, cette Journée se donne pour but, par le croisement des interventions et les discussions qui s’en suivront, de stimuler et d’enrichir la réflexion des doctorants en histoire comparée.

Nous serons très heureux de recevoir à l’adresse suivante (assohdo@gmail.com) et au plus tard pour la date du 5 novembre, les candidatures des doctorants intéressés par cette journée de formation. De même, nous les prions d’avance de nous communiquer à la même adresse et sur un document d’une page, un résumé de la thématique qu’ils souhaitent aborder.

Souhaitant que cet événement retienne votre attention et suscite les candidatures, nous vous serions également très reconnaissants de bien vouloir contribuer à sa diffusion.

Avec nos meilleurs sentiments.

 

 

 

 

 

Les racines conceptuelles du droit des affaires européen

Conférence doctorale de Luis Brunori, 5 octobre 2017, Université Toulouse Capitole, Faculté de droit et de science politique, Bibliothèque Germain Sicard (AR 206) à 14 h

« Sur la spécialité et l’universalité du droit commercial beaucoup a été dit, donnant lieu à un débat passionnant qui est loin d’être clos .
La vocation transfrontalière de la lex mercatoria, qui pourtant porte dans son ADN les caractères du particularisme juridique , a conduit les juristes d’aujourd’hui à parler d’un ordre juridique « anational » .
Cette qualification par négation a – à notre avis – le défaut de faire abstraction du substrat culturel et de la civilisation juridique dans lesquelles le droit des affaires s’est façonné.
En effet, si ce droit si profondément proprium a donné lieu à une uniformité indéniable à l’échelle européenne, les raisons de ce phénomène ne peuvent pas être trouvées uniquement dans la force irréfrénable du marché.
Au-delà des raisons de praticité, y-a-t il peut-être une fluidité plus profonde au niveau de la culture juridique et de l’anthropologie juridique qui nous permette de dégager des caractères proprement européens de l’évolution du droit des affaires ?

Lire la suite

Conférence du Professeur Fred Stevens

Mercredi 20 septembre (11 h30), à l’occasion de la rentrée du master 2 Histoire du droit de l’Université de Rennes 1, une conférence inaugurale nous sera présentée par  Monsieur Fred Stevens, professeur à la faculté de droit de l’Université catholique de Louvain, que nous avons l’honneur d’accueillir en terre bretonne. Le professeur Stevens nous fera partager sa connaissance de l’histoire du droit belge en traitant précisément de La politique linguistique en matière juridique en Belgique (1795-1935).
Impatient de vous retrouver nombreux à Rennes pour cette conférence de rentrée en salle Marcel Planiol, le bureau de l’A.H.D.O vous prie de recevoir, Mesdames, Messieurs, l’expression de nos sentiments les plus dévoués,
 
L’Association des Historiens du Droit de l’Ouest.

L’Etat libre islandais, conférence de Mme le doyen Ragnhildur Helgadóttir

Conférence doctorale du CTHDIP, mardi 14 novembre 2017 à 14 h (Université Toulouse Capitole, Salle AR206)

File:Abraham Ortelius-Islandia-ca 1590.jpgDans cette conférence, Ragnhildur Helgadóttir (Dean School of Law, Reykjavik University) va discuter des institutions de l’État libre islandais – Þjóðveldisöld – (environ 930-1264). L’État libre dessine les idées constitutionnelles et politiques des peuples du Nord pendant le Moyen Âge et peut être utile pour la comparaison avec les systèmes plus familiers aux juristes et historiens du droit français. Cet État était caractérisé par une absence de pouvoir exécutif et le pouvoir législatif-judiciaire était conçu comme un seul pouvoir. La fin du l‘État libre et les changements légaux qui ont suivi ont abouti à un État ressemblant bien plus aux autres États Européens de l‘époque seront aussi discutés.

Présentation de la conférencière