Prix Jacques Cujas 2016, Université Toulouse 1 Capitole

Le Prix Jacques Cujas 2016 a été délivré par l’Institut Fédératif de Recherche « Mutation des normes juridiques » à la meilleure thèse d’histoire du droit soutenue à l’Université Toulouse 1 Capitole entre le 1er janvier et 31 décembre 2015.

Ce prix  a été remis à Claire Faure pour sa thèse intitulée « La justice criminelle des capitouls de Toulouse (1566-1789)», préparée sous la direction du Professeur Philippe Nélidoff et soutenue le 27 novembre 2015 au sein du Centre Toulousain d’Histoire du Droit et des Idées Politiques (CTHDIP). Lire la suite

« Une histoire globale à échelle réduite » : normes et pratiques de marchands sépharades de Livourne (fin du XVIe s. – fin du XVIIIe s.)

Sous le titre Corail contre diamants. De la Méditerranée à l’océan Indien au XVIIIe siècle (Paris, Editions du Seuil, coll. L’Univers Historique, 2016), le travail de Francesca Trivellato édité aux Etats-Unis (The Familiarity of Strangers. The Sephardic Diaspora, Livorno, and Cross-Cultural Trade in the Early Modern Period, Yale University Press, 2009) a été récemment traduit par Guillaume Calafat et publié en France.

L’historien du droit pourra faire son miel de cet ouvrage qui nous fait voyager entre Méditerranée et océan Indien pour offrir au lecteur des clés de compréhension de la formation et du fonctionnement du « commerce interculturel ». Cette note de lecture n’a pas d’autres prétentions que de lui permettre de butiner dans cette riche et belle publication. Lire la suite

« Un grand savant assoiffé de justice » Paul Viollet (1840-1914)

Un bel hommage est rendu à Paul Viollet qui fut un historien du droit, auteur notamment de manuels de droit privé et de droit public ou encore de nombreuses publications qui intéressent le Moyen Âge (Voir).

L’exposition virtuelle nous présente la Faculté de droit de Paris à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, l’homme (historien, médiéviste, professeur de droit civil et canonique à l’École des chartes, bibliothécaire de la Faculté de droit de Paris et Membre de l’Institut) et ses engagements (catholicisme, affaire Dreyffus et la défense des indigènes).

Cette exposition virtuelle est un hommage rendu par la bibliothèque interuniversitaire Cujas, l’École nationale des chartes et l’École de droit de Science Po.

capture-decran-2016-12-22-a-09-01-48

Fondements, représentations, symboles

Diké – Groupe de recherche et séminaires doctoraux sur les cultures juridiques en Europe à l’Université Toulouse 1 Capitole, CTHDIP.

En quoi peut consister une recherche pluriannuelle sur les cultures juridiques européennes en général et les justices en Europe en particulier ?

Au moment d’inaugurer un tel questionnement, l’interrogation épistémologique et méthodologique s’est imposée comme une nécessité préalable. Comment « faire » une histoire de la justice en Europe ? Que peut-on attendre d’une étude comparée des justices européennes, dans le temps comme dans l’espace ?

Un second temps de la démarche a consisté à s’intéresser aux médiatisations des justices en Europe. Comment les justices se donnent-elles à voir en Europe ?

Dans un troisième temps la question de la justice a été envisagée comme un éventuel fonds commun européen. Dans le prolongement d’études sur les représentations de la justice, il est permis d’interroger l’existence d’une communauté de valeurs à l’échelle européenne.  Ainsi, en définitive, les valeurs, représentations et symboles des justices en Europe sont interrogés à partir des récits produits par les acteurs et spectateurs de la justice. Lire la suite

Laboratoires de recherche

 

Universités de rattachement
Laboratoires
Aix-Marseille Université Centre d’études et de recherches d’histoire des idées et des institutions politiques (EA 2186)
Université de Bordeaux Centre Aquitain d’Histoire du Droit (EA 7434)
Université de La Rochelle Centre d’Études Internationales sur la Romanité (EA 4227)
Université de Limoges Observatoire des Mutations Institutionnelles et Juridiques (EA 3177)
Université de Lille 2 Centre d’Histoire Judiciaire (UMR 8025)
Université Lyon 3 Centre Lyonnais d’Histoire du Droit et de la Pensée Politique (EA 669)
Université de Montpellier Dynamiques du Droit (UMR 5815)

Institut d’Histoire du droit (EA 7401)

Université de Nice Sophia Antipolis ERMES (EA 1198)
Université Paris-Ouest-Nanterre-la-Défense Centre d’Histoire & Anthropologie du Droit (EA 4417)
Université de Paris 2 Panthéon-Assas Institut d’Histoire du Droit (UMR 7184)
Université Paris-Descartes Institut d’Histoire du Droit (EA 2515)
Université Paris Sud Droit et Sociétés Religieuses (EA 1611)
Université de Poitiers Institut d’Histoire du Droit (EA 3320)
Université de Rennes Centre d’Histoire du Droit – Institut de l’Ouest : Droit et Europe (UMR 6262)
Université Toulouse 1 Capitole Centre Toulousain d’Histoire du Droit et des Idées Politiques (EA 789)

Une sociologie politique du phénomène de « judiciarisation du politique »

Séminaire Diké : 17 janvier 2017 à 14h30  à l’Université Toulouse 1 Capitole, CTHDIP.
Groupe de recherche et séminaires doctoraux sur les cultures juridiques en Europe – Cycle 2014-2017 : Histoire des justices en Europe – Année 2015-2016 : Devenir une Cour suprême – Séance conclusive

Tout un courant international de recherche souligne le rôle croissant que joueraient les juridictions suprêmes dans la régulation politique des sociétés contemporaines, ce qui est qualifié de « judiciarisation du politique ». Pour rechercher le sens de ce vaste mouvement, un détour par une analyse des mutations du droit et de ses mises en œuvre apparaît nécessaire. Ce détour interroge en premier lieu de ce que peut être, en sciences sociales, la construction d’un positionnement de recherche sur une telle question. Ensuite, une mise en contexte des usages du droit, notamment par la justice, est utile pour apprécier la signification à donner à la « judiciarisation du politique ». Ne serait-elle pas un des signes, au-delà des incertitudes croissantes du statut du droit, d’une crise profonde du politique ?

Lire la suite

Hi-D

La thématique du carnet se rapporte à l’histoire du droit, des institutions et des idées politiques de l’Antiquité au XXIe siècle. Il est porté de manière collaborative par les différentes unités de recherche françaises en histoire du droit et des idées politiques. Il est aussi ouvert à une dimension européenne des recherches en histoire du droit. Il a vocation à fédérer et rendre plus visible auprès de différents publics (étudiants, doctorants, enseignants-chercheurs français et étranger) les informations émanant de ces différentes unités de recherche mais aussi plus généralement de l’ensemble des historiens du droit rattachés à la section CNU 03. Différentes informations alimenteront le carnet de recherche :  appels à communication, comptes rendus, conférences, formation doctorale, journées d’étude, colloques, soutenance de thèse, parutions de revues et d’ouvrages, prix de thèse, présentation d’un corpus documentaire, d’une source, d’une exposition virtuelle…