APPEL A CANDIDATURES CONTRAT D’INGENIEUR DE RECHERCHE Projet CONDE

Fiche de poste

1) Intitulé du poste : Ingénieur-e de recherche en analyses des sources historiques et culturelles

Ce poste d’ingénieur de recherche offre une opportunité importante de développer ses compétences à la recherche scientifique dans un domaine croisant sciences humaines et humanités numériques. Intégrant un environnement stimulant réunissant chercheurs et partenaires institutionnels, le candidat retenu contribuera à la production et à la diffusion internationale d’un outil de recherche de premier plan pour la compréhension de l’évolution historique du droit, de la société et de la langue française.

Lire la suite

Publication en ligne des Cahiers Jean Moulin, n° 3/2017, Disciplines juridiques, disciplines scientifiques ?

Pr RIchard_Cahier Jean Moulin 3.2017

 

Cahiers Jean Moulin, n° 3/2017, Disciplines juridiques, disciplines scientifiques ?

Revue scientifique en ligne, coordonnée par :

– Mme Chrystelle GAZEAU, maître de conférences à l’Université Lyon III Jean Moulin,

– M. Guillaume RICHARD, professeur à l’Université Paris Descartes, membre de l’Institut d’Histoire du Droit EA 2515.

Publication à retrouver ICI

Lire la suite

Colloque « Dommages de guerre et responsabilité de l’État » : appel à communication

Colloque organisé par l’Institut d’Histoire du Droit EA 2515 de l’Université Paris Descartes et le CESICE, Centre d’études sur la sécurité internationale et les coopérations européennes de l’Université de Grenoble – Alpes

Décembre 2019 – Conseil d’État, Paris

Organisation :

– Pr Guillaume RICHARD de l’Institut d’Histoire du Droit de l’Université Paris Descartes

– Pr Sébastien LE GAL du CESICE de l’Université de Grenoble – Alpes

Comité scientifique :

– M. Jean BARTHÉLÉMY (avocat honoraire aux Conseils)

– Pr Grégoire BIGOT (Université de Nantes)

– Pr Alain CHATRIOT (Sciences Po Paris)

– Pr Sébastien LE GAL (Université Grenoble Alpes)

– Pr Bernard PACTEAU (Université de Bordeaux)

– Pr Xavier PERROT (Université de Limoges)

– Pr Guillaume RICHARD (Université Paris-Descartes)

Appel à communication à télécharger ICI

Les propositions de communications sont à envoyer à l’adresse suivante avant le 26 octobre 2018 à : guillaume.richard@parisdescartes.fr

Lire la suite

Parution : « Mater semper certa est? Passé, présent, avenir d’un adage »

Parution de l’ouvrage : Mater semper certa est? Passé, présent, avenir d’un adage (Bruxelles, Bruylant, 2018) sous la direction de K. Fiorentino et A. Fiorentino, fruit d’un colloque tenu à Dijon, les 24 et 25 novembre 2016, avec le soutien des universités de Bourgogne-Franche-Comté et d’Auvergne et de deux centres de recherche (Credespo et Centre Michel de l’Hospital).

https://www.larciergroup.com/fr/mater-semper-certa-est-2018-9782802760399.html

Regards croisés sur la justice fiscale (Xe-XXIe siècles). Egalité ou statuts particuliers ?

Appel à communication pour le colloque Regards croisés sur la justice fiscale (Xe-XXIe siècles). Egalité ou statuts particuliers, 4 et 5 avril 2019, Université de Picardie Jules Verne, organisé par E. De Crouy-Chanel, C. Glineur et C. Husson-Rochcongar.

Les propositions de communication sont à adresser aux organisateurs sous la forme d’une présentation succincte (2500 signes maximum) accompagnée d’un court curriculum vitae avant le 1er octobre 2018 (Téléchargez l’appel appel à communication)

En ligne sur OpenEdition : Claire Faure, La justice criminelle des capitouls de Toulouse

Claire Faure, La justice criminelle des capitouls de Toulouse (1566-1789), Collection des thèses de l’IFR – Prix Jacques Cujas 2017, Université Toulouse Capitole.

« A bien des égards, la municipalité toulousaine présentait des singularités. La volonté des magistrats municipaux de délaisser le titre ordinaire de consul et de choisir celui de « capitoul », en était la première manifestation. Ensuite, leur attribution à juger, en première instance, des procès criminels et de simple police leur offrait une indépendance dans le royaume. Ce pouvoir, parce qu’il était le fruit d’une cession des comtes de Toulouse et non de la royauté, fut considéré de tout temps par les capitouls comme patrimonial. La justice, qui était perçue comme la première de toutes les vertus et la principale de leurs fonctions, servait leur légitimité face à ce pouvoir royal de plus en plus présent. Enfin, la dernière singularité résultait du pouvoir que s’octroyaient les magistrats municipaux, juges de rigueur : juger en équité, et en se faisant les détenteurs de l’arbitrium judicis. Ces particularités ouvraient le champ de la recherche autour, finalement, d’une seule question : comment la justice criminelle était-elle rendue par les capitouls et en quoi servait-elle les intérêts de la municipalité ? » (Cl. Faure)

Retrouvez cette thèse en ligne sur

 

 

Claire Faure est titulaire du Diplôme Supérieur du Notariat, d’un Master 2 Histoire du droit et des institutions et d’un doctorat obtenu dans le cadre du Centre Toulousain d’Histoire du Droit et des Idées Politiques.
Elle a également obtenu, pour sa thèse, le prix Ourliac de l’Académie de Législation.

Thèse2017-HistoireDroit.jpg

Sur le front du droit – Conférences

Le Centre Toulousain d’Histoire du Droit et des Idées Politiques (E.A 789) organise un cycle de conférences sur les juristes européens et américains dans la Grande Guerre.

Ce cycle de conférences est organisé en collaboration avec le Collège supérieur du Droit et l’École européenne de droit (Université Toulouse Capitole, Salle des conférences, BU de l’Arsenal).

Les conférences sont destinées aux étudiants et au grand public. Elles ont pour objectif commun de questionner la place des juristes et du droit au cours de la période 1914-1918 et dans l’après-guerre. Comment le droit est appliqué au cours de cette période ? Comment ces circonstances sont prises en considération par le juge et la doctrine ? En quoi la guerre influe-t-elle sur la formation et le développement de domaine(s) juridique(s) ?

Mardi 16 octobre 2018 (18 h), Michaël AMARA (Chef de service « Archives contemporaines », Archives générales du Royaume), La Cour militaire belge durant la Grande Guerre ou le difficile exercice de la Justice militaire en Belgique (1914-1918)

Annamaria MONTI (Professeur à l’Università Commerciale Luigi Bocconi), Les juristes universitaires italiens et la guerre : pistes de recherche

Mardi 23 octobre 2018 (18 h), Antoine SENE (Doctorant en histoire du droit à l’Université de Bordeaux), La mobilisation des professeurs de droit français sur le front de la propagande internationale

Jeudi 8 novembre 2018 (14 h), Aurore GAILLET (Professeur à l’Université Toulouse Capitole, IUF), Le droit public allemand et la Première Guerre mondiale

Gerd HANKEL (Chercheur à l’Institut de recherches sociales de Hambourg), L’impact de la Première Guerre mondiale sur le concept du droit international public en Allemagne

Mercredi 14 novembre 2018 (14 h), Wanda MASTOR (Professeur à l’Université Toulouse Capitole), La Première Guerre mondiale dans la jurisprudence de la Cour Suprême des États-Unis d’Amérique

Lundi 19 novembre 2018 (18 h), Aurélien ANTOINE (Professeur à l’Université de Saint-Etienne), L’influence de la Première guerre mondiale dans l’affirmation de la discipline du droit public au Royaume-Uni.

Ce cycle bénéficie du soutien de la Mission Centenaire.

Ces conférences font partie d’unensemble de publications et manifestations portées par le C.T.H.D.I.P. et associant divers partenaires.

Lire la suite

Histoire de la République en France

Publication de l’ouvrage Histoire de la République en France – Des origines à la Ve République de Jacques de Saint Victor et Thomas Branthôme

Branthôme_Histoire de la République en France_Couverture
Jacques de SAINT VICTOR est Professeur d’Histoire du droit à l’Université de Paris XIII et au CNAM
Thomas BRANTHÔME est Maître de conférences en Histoire du droit à Paris Descartes, membre de l’Institut d’Histoire du Droit EA 2515

Lire la suite

Teaching law outside national borders (19th-20th)

Cycle de conférences (Lyon, Bordeaux et Marseille – 2018, 2020, 2021) : Teaching law outside national borders (19th-20 th centuries)

Appel à communication et proposition à transmettre avant le 1er septembre 2018

Organisation

Silvia Falconieri (chargée de recherches CNRS, IMAF) : silviafalconieri@gmail.com

Catherine Fillon (professeur, Université Jean Moulin Lyon III) : catherine.fillon@univ-lyon3.fr

Laetitia Guerlain (maître de conférences, Université de Bordeaux) : laetitia.guerlain@u-bordeaux.fr

Florence Renucci (directrice de recherches CNRS, IMAF) : florence.renucci@univ-amu.fr

La norme en sciences sociales: regards croisés histoire du droit-science politique, Colloque jeunes chercheurs organisé par l’Institut de Recherche Montesquieu, Bordeaux, mai 2019

La norme en sciences sociales: regards croisés histoire du droit-science politique, Colloque jeunes chercheurs organisé par l’Institut de Recherche Montesquieu, Bordeaux, mai 2019

 

Appel à contribution Colloque jeunes cherch(eur)euses IRM

Tables générales EHDIP 1997-2017

A l’occasion des 20 ans des Études d’Histoire du Droit et des Idées Politiques, le Centre Toulousain d’Histoire du Droit et des Idées Politiques vient de publier les Tables générales 1997-2017.

Le Centre Toulousain d’Histoire du Droit et des Idées Politiques (E.A. 789) est né en 1995 de la fusion de deux centres de recherche, l’un spécialisé dans l’histoire du droit méridional, l’autre dans l’histoire des idées politiques. Deux ans plus tard, à l’initiative de Jean Bastier naissaient les Études d’histoire du droit et des idées politiques (EHDIP). Elles se sont pleinement développées sous la direction de Jacques Krynen.

Depuis vingt ans, grâce à l’aide précieuse des Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole et de leurs directeurs successifs André Cabanis et Olivier Devaux, les EHDIP ont trouvé pleinement leur place dans le paysage scientifique de l’histoire du droit français et européen. Identifiables depuis leur création à leur couverture jaune, elles ont récemment opéré une mue dont la présente couverture témoigne. L’esprit général demeure le même : accueillir les travaux d’historiens du droit mais aussi d’autres historiens et de juristes publicistes et privatistes. Aux juristes historiens de Toulouse se sont joints des collègues d’autres universités européennes et étrangères, témoignage de liens scientifiques réguliers et nourris au cours de ces dernières décennies. Les EHDIP ont réuni en vingt ans 219 auteurs. Doctorants, docteurs et enseignants-chercheurs toulousains mais aussi nombre d’autres collègues, en particulier belges, espagnols, français, hollandais et italiens, en lien avec l’Association française d’histoire des idées politiques ou la Société d’histoire du droit, particulièrement par l’entremise de Jacques Poumarède, ont contribué au succès de la collection.

Au fil des 24 numéros, différentes générations d’historiens du droit ont pu présenter les étapes de leur recherche. Cette collection est ainsi riche de thèses, d’actes de colloque nationaux et internationaux, de monographies ou encore de mélanges.

Lire la suite