Histoire du droit et des institutions dans la France médiévale et moderne

A. Rigaudière, Histoire du droit et des institutions dans la France médiévale et moderne, collection « Corpus Histoire du droit », Paris, Economica, 5e éd., 2018, 1120 p.

« Cette Histoire du droit et des institutions de la France médiévale et moderne vise à décrire, en quatre temps, comment s’est lentement construit le système juridique et institutionnel français. Droit et institutions s’y croisent en permanence pour montrer que la lente découverte du legs politique et juridique romain dans un Occident médiéval déstabilisé au lendemain des invasions a largement servi la renaissance de l’État. Mais il serait faux d’en rester à cette image stéréotypée d’un modèle institutionnel imposé par la romanité, tant les traditions germaniques, la pratique ecclésiale, l’apport du droit féodal, l’action des princes et des rois, tout comme la force de persuasion de leurs conseillers et de leurs légistes, ont admirablement contribué à façonner l’État royal. Un État constamment construit sur les droits et le Droit, autour d’un maillage d’institutions aux facettes perpétuellement mouvantes et toujours plus finement ciselées par les orfèvres du politique » (Présentation de l’éditeur).

Albert Rigaudière est membre de l’Institut (Académie des inscriptions et belles lettres). Professeur émérite de l’Université Paris II Panthéon-Assas. Ses travaux portent principalement sur l’histoire de l’État, de la ville, de la fiscalité et des sources du droit.