Amicus curiae / amicus radio / L’écho des codes

Dans le vocabulaire des juristes, l’expression latine « amicus curiae » est utilisée en procédure civile pour désigner la personne que la cour peut solliciter sans formalités pour l’aider à compléter son information sur une affaire. Comme indiqué dans la présentation du site (http://amicus-curiae.net) « amicus curiae informe, décrypte et analyse les enjeux du droit, des normes et de la régulation », en partant du postulat que le droit est l’affaire de tous et qu’il convient à ce titre de proposer une sorte de pédagogie du droit qui favorise l’information, donc la réflexion, des citoyens sur la justice. Nonobstant le fait qu’en justice l’amicus curiae n’a ni le statut de témoin ni celui d’expert, ce vaste projet multimédia (encore en chantier pour certains de ses aspects) est tout de même bien l’affaire d’experts connus, et pour certains même reconnus, dont on peinerait à récuser le point de vue !

Le souci d’une diffusion la plus large possible de l’information passant par différents supports associés au site, une radio se trouve en particulier au cœur du projet (http://radio.amicus-curiae.net ), dont la grille de programmes très variée (chroniques, magazines, reportages, entretiens, documentaires, tous « podcastables ») ambitionne de permettre aux auditeurs « de vaincre les préjugés négatifs à l’égard du droit pour se l’approprier, et trouver les arguments pour en discuter les solutions ». Parmi les magazines proposés par le site, les auditeurs de France Culture retrouveront avec plaisir Le bien commun d’Antoine Garapon, mais ils (re)découvriront aussi, sur les ondes, la grande curiosité de Denis Salas pour le courant droit et littérature (La plume dans la balance). Les historiens du droit écouteront surtout avec intérêt leur collègue Boris Bernabé, spécialiste d’histoire de la justice, dont l’émission L’écho des codes propose une heure de discussion avec un/des juriste(s) historien(s), autour de la culture juridique et judiciaire (http://radio.amicus-curiae.net/emissions/lecho-des-codespar-boris-bernabe/). Par ce dispositif radiophonique, notre collègue atteste s’il en était besoin que l’histoire du droit est une matière vivante, dont les analyses contribuent de manière opportune à éclairer l’actualité. C’est ainsi qu’après une fin d’été à notre goût bien trop largement consacrée à la question du « burkini », la première émission de L’écho des codes a été consacrée au thème du « vêtement saisi par le droit » (http://radio.amicus-curiae.net/podcast/le-vetement-saisi-par-le-droit/ ). Pour penser ce vaste sujet de la valeur juridique du vêtement, Emmanuelle Chevreau, Nicolas Warembourg et Nicolas Laurent-Bonne échangent, chacun à partir de sa spécialité. Au terme d’échanges très riches, on ne manquera pas les conseils de lecture proposés par les invités et leur hôte.



Citer ce billet
anne-sophie Chambost (2017, 5 février). Amicus curiae / amicus radio / L’écho des codes. Hi-D. Consulté le 20 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/piyc