De l’assassinat considéré comme un des arts juridiques, Droit et littératures policières, journée d’études de la SHFD, Paris, 5 juillet 2019.

Journée d’étude de la Société pour l’histoire des Facultés de droit

De l’assassinat considéré comme un des arts juridiques. Droit et littératures policières (XIXe-XXsiècles)

vendredi 5 juillet 2019 – 9h30 à 18h

Salle 1 (1er étage, aile Soufflot) 12, place du Panthéon – 75005 Paris

Avec le partenariat de la Bibliothèque des littératures policières (BiLiPo)

Organisée par Pierre Bonin (IRJS-École de droit de la Sorbonne, université Paris 1) et Laetitia Guerlain (IRM-CAHD-université de Bordeaux)

juillet 2019 – imprimerie Pessac – université de Bordeau

SHFD

Société pour l’histoire des Facultés de droit
https://www.univ-droit.fr/rhfd d’histoire du droit

IRM-CAHD

page1image35635200

9h30 Sous la présidence de,
Didier Truchet, professeur émérite de droit public de l’université Panthéon-Assas (Paris II), président de la Société pour l’histoire des Facultés de droit.

Laetitia Guerlain, maître de conférences en histoire du droit à l’université de Bordeaux, Introduction : droit et littératures policières XIXe-XXe siècles.
Yann-Arzel Durelle-Marc, maître de conférences en histoire du droit à l’université Paris 13, « Polar romain » et droit sous la plume de Steven Saylor : Les mystères de Rome, 1997-2018.

Suzanne Bray, professeur de littérature et civilisation britannique à l’institut catholique de Lille, Le juriste en tant que détective dans les ro- mans policiers historiques de C.J. Sansom.
Laurence Devillairs, doyen de la faculté de philosophie à l’institut catholique de Paris, La fascination du méchant.

Frédéric F. Martin, professeur d’histoire du droit à l’université de Nantes, L’amorale du droit chez James Ellroy et Jim Thompson.Delphine Cingal, maître de conférences en anglais juridique à l’université Panthéon-Assas (Paris II), Une certaine justice de P.D. James : une justice (in)certaine ?

14h30 Sous la présidence de,
Guillaume Richard professeur d’histoire du droit à l’université de Paris Descartes.

Christine Baron, professeur de littérature comparée à l’université de Poitiers, L’univers policier chez Borges, une utopie du sens.
Nicolas Mathey, professeur de droit privé à l’université Paris-Descartes,L’article 353 du Code penal et autres romans de Tanguy Viel : un finistère policier.

Arnaud Coutant, professeur en droit public à l’université de Reims, Le droit dans l’adaptation cinématographique d’un roman policier, Sueurs froides d’Alfred Hitchcock.
Pierre Brunet, professeur de droit public à l’École de droit de la Sorbonne, université Paris 1, Le polar comme laboratoire d’analyse réaliste du droit, dans les Dortmunder de Donald Westlake.

Pierre Bonin, professeur d’histoire du droit à l’École de droit de la Sorbonne, université Paris 1, Crime social et règlement enfreint : plaralis- me des règles, inter-normativité, et doxa de l’analyse de genre dansGaudy night de Dorothy L. Sayers (1935).

Les actes de la journée seront publiés dans la collection « Droit et Littérature » des éditions Mare et Martin.