Une sociologie politique du phénomène de “judiciarisation du politique”

Séminaire Diké : 17 janvier 2017 à 14h30  à l’Université Toulouse 1 Capitole, CTHDIP.
Groupe de recherche et séminaires doctoraux sur les cultures juridiques en Europe – Cycle 2014-2017 : Histoire des justices en Europe – Année 2015-2016 : Devenir une Cour suprême – Séance conclusive

Tout un courant international de recherche souligne le rôle croissant que joueraient les juridictions suprêmes dans la régulation politique des sociétés contemporaines, ce qui est qualifié de “judiciarisation du politique”. Pour rechercher le sens de ce vaste mouvement, un détour par une analyse des mutations du droit et de ses mises en œuvre apparaît nécessaire. Ce détour interroge en premier lieu de ce que peut être, en sciences sociales, la construction d’un positionnement de recherche sur une telle question. Ensuite, une mise en contexte des usages du droit, notamment par la justice, est utile pour apprécier la signification à donner à la “judiciarisation du politique”. Ne serait-elle pas un des signes, au-delà des incertitudes croissantes du statut du droit, d’une crise profonde du politique ?

Le conférencier
Jacques Commaille est sociologue du droit, professeur émérite à l’Ecole Normale Supérieure de Cachan, chercheur à l’Institut des Sciences sociales du Politique (CNRS – ENS Cachan – Université Paris Ouest Nanterre – La Défense). Il est rédacteur en chef de la revue Droit et Société, co-directeur de la collection d’ouvrages “Droit et Société” et du Réseau Européen Droit et Société (REDS). Ses travaux portent principalement sur la place du droit et de la justice dans la régulation sociale et politique des sociétés.
Université Toulouse 1 Capitole, CTHDIP
Bibliothèque Germain Sicard – AR206
Commaille