Le cas et la perplexité. Atelier de casuistique juridique et morale (EHESS)

Frédéric Audren, directeur de recherche, CNRS (Sciences Po)

Paolo Napoli, directeur d’études, EHESS (LIER-FYT)

Michele Spanò, maître de conférences, EHESS (LIER-FYT) 

mercredi 18:00-20:00
du 1er décembre 2021 au 25 mai 2022
Salle Alphonse-Dupront 10 rue Monsieur-le-Prince 75006 Paris


*** Important : pour participer au séminaire il faut impérativement s’inscrire au lien suivant : https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=12 ***

La casuistique désigne la résolution judiciaire des différends mais aussi, sur un plan historique plus vaste, toute application concrète du raisonnement au service d’une cause juridique ou morale. Avant d’annoncer un choix de méthode, « faire » de la casuistique juridique signifie ainsi reconnaître au droit son propre terrain empirique, un terrain qui est avant tout institué et délimité par des opérations logiques et argumentatives ayant lieu dans un procès. À l’aune de la notion de perplexité, qui selon Leibniz caractérise l’état d’esprit face à l’incompatibilité entre deux normes dans leur application à une situation donnée, l’atelier se penchera sur des affaires judiciaires de nature différente et relevant d’une chronologie très ample. Les traditions casuistiques relevant du droit juif, canon et islamique feront l’objet d’un certain nombre de séances.

Pas de séance le 24 février. Séances supplémentaires les 10 février et 14 avril 2021.

Programme 2021-2022

1er décembre 2021 : Dario Mantovani (Collège de France) : L’étrange cas des juristes romains. Réflexions sur les rapports entre casuistique et argumentation.

26 janvier 2022 : Camilla Crea (Université de Benevento) : Les stéréotypes de genre dans la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme. A partir de l’affaire J.L. c. Italie

10 février 2022 : Vincent Réveillère (Université d’Aix-Marseille) : Se justifier dans le cas : repenser la réglementation des noms de famille devant la Cour de justice de l’Union européenne

23 mars 2022 : Michela Barbot (CNRS-IDHES) : Les biens de famille : deux cas d’estimation à Milan et à Paris à l’époque moderne

14 avril 2022 : Marta Madero (UNGS, Buenos Aires) : Un cas de nullité maritale pour cause de folie dans l’Espagne du milieu du XVIe siècle : Juan Vázquez de Molina et doña Antonia del Águila, dite la Mentecata”: Droit, médecine et philosophie naturelle

25 mai 2022 : Alain Pottage (Sciences-Po) : Fabricating separate property