Valentin Noisette, Administration et police à Boulogne-sur-Mer au XVIIIe siècle

Soutenance de la thèse “Administration et police à Boulogne-sur-Mer au XVIIIe siècle” par  Monsieur Valentin Noisette, sous la direction de Cédric Glineur, le 30 novembre 2022 à l’Université de Picardie Jules Verne.

Le jury est composé d’Eric Gojosso (Université de Poitiers), Claire Courtecuisse (Université de Grenoble Alpe), Anthony Mergey (Université de Paris-Panthéon-Assas), Sophie Petit-Renaud (Université de Paris-Saclay et Sophie Sédillot (Université de Picardie-Jules Verne).

« L’administration municipale de la ville de Boulogne-sur-Mer sous l’Ancien Régime n’a jamais fait l’objet d’étude en histoire du droit. Au XVIIIe siècle, elle connaît pourtant d’importantes évolutions, la vieille justice seigneuriale qui fonde la compétence du Magistrat cédant peu à peu la place à une pratique administrative de mieux en mieux structurée. Si la situation financière de la ville a longtemps freiné cette transformation, les réformes structurelles imposées par la monarchie libèrent partiellement l’échevinage des contraintes budgétaires. Dès lors, sa police se spécialise et s’associe à un corps d’administration du Boulonnais, ce qui permet de développer une synergie bénéfique à l’économie et à l’urbanisme local. Ainsi, lentement libérée des conflits de compétence, la ville est intégrée par le Conseil et le commissaire départi en Picardie au sein de la monarchie dite administrative qui se développe alors dans l’ensemble du royaume. Elle en tire de nombreux avantages jusqu’à la Révolution. »
Mots-clefs: Boulogne-sur-Mer, Administration, Police, réforme municipale, L’Averdy, corps d’administration, urbanisme, économie urbaine.

Informations transmises par Cédric Glineur.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Florent Garnier (9 novembre 2022). Valentin Noisette, Administration et police à Boulogne-sur-Mer au XVIIIe siècle. Hi-D. Consulté le 15 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/pjbw