Le cas et la perplexité.

Atelier de casuistique juridique et morale

École des Hautes Études en Sciences Sociales

Caravaggio, L’Incrédulité de saint Thomas, vers 1601, © SPSG`

Frédéric Audren, directeur de recherche, CNRS (CEE – École de droit de Sciences Po)

Paolo Napoli, directeur d’études, EHESS (LIER-FYT)

Michele Spanò, maître de conférences, EHESS (LIER-FY

La casuistique désigne la résolution judiciaire des différends mais aussi, sur un plan historique plus vaste, toute application concrète du raisonnement au service d’une cause juridique ou morale. Avant d’annoncer un choix de méthode, « faire » de la casuistique juridique signifie ainsi reconnaître au droit son propre terrain empirique, un terrain qui est avant tout institué et délimité par des opérations logiques et argumentatives ayant lieu dans un procès. À l’aune de la notion de perplexité, qui selon Leibniz caractérise l’état d’esprit face à l’incompatibilité entre deux normes dans leur application à une situation donnée, l’atelier se penchera sur des affaires judiciaires de nature différente et relevant d’une chronologie très ample. Les traditions casuistiques relevant du droit juif, canon et islamique feront l’objet d’un certain nombre de séances.

Les séances se tiennent les 2e et 4e jeudis de chaque mois. Horaire : 13h-15h 

https://bbb.ehess.fr/b/pao-yfp-zct-h2t

10 novembre 2022 : Serge Boarini (Lycée de l’Oiselet, Bourgoin-Jallieu) : Les pratiques du cas. Le cas en pratiques.

24 novembre : Alain Pottage (Sciences Po), Fabricating Separate Property (séance annulée)

8 décembre : Emily Corran (UC London, IEA Paris), Can a married woman give alms without her husband’s permission? The medieval casuistical tradition in confessors’ manuals and penitential books from the thirteenth-century’

12 janvier 2023 : Benedetta Piola Caselli, Le juge et les films obscènes

26 janvier : 1ère Demi-journée d’études : Le devenir inappropriable. Limites du droit subjectif, avec Camilla Crea (Univ. de Benevento, professeure invitée à l’Ecole), Enza Conte (Univ. de Salerne), Pasquale Femia (Univ. de Salerne), Claudia Amodio (Univ. Ferrara), Pasquale De Sena (Univ. Palermo) 

9 février : Noé Wagener (Univ. Paris Est Créteil), La propriété du patrimoine archéologique

23 février :  Frédéric Rouvière (Université d’Aix-Marseille), Les formes de la casuistique en droit civil

9 mars : Judith Rochefeld (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), La justice climatique et environnementale

23 mars : 2e demi-journée Le droit à l’avortement après l’arrêt de la Cour suprême américaine.  Avec Elsa Fondimare (Univ. Paris Nanterre), Lïora Israel (Ehess), Maria Rosaria Marella (Univ. Roma Tre), Laurie Marguet (Univ. Paris Est Créteil) 

24 mai : 3e demi-journée avec les étudiants (4h) – Conclusion et validation du séminaire 

Sauf exception, les séances se tiennent au 10 rue Monsieur Le-Prince dans la salle A. Dupront, 75006, Paris, Métro Odéon.  


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Frédéric (23 janvier 2023). . Hi-D. Consulté le 15 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/pjc4