Les racines conceptuelles du droit des affaires européen

Conférence doctorale de Luis Brunori, 5 octobre 2017, Université Toulouse Capitole, Faculté de droit et de science politique, Bibliothèque Germain Sicard (AR 206) à 14 h

« Sur la spécialité et l’universalité du droit commercial beaucoup a été dit, donnant lieu à un débat passionnant qui est loin d’être clos .
La vocation transfrontalière de la lex mercatoria, qui pourtant porte dans son ADN les caractères du particularisme juridique , a conduit les juristes d’aujourd’hui à parler d’un ordre juridique « anational » .
Cette qualification par négation a – à notre avis – le défaut de faire abstraction du substrat culturel et de la civilisation juridique dans lesquelles le droit des affaires s’est façonné.
En effet, si ce droit si profondément proprium a donné lieu à une uniformité indéniable à l’échelle européenne, les raisons de ce phénomène ne peuvent pas être trouvées uniquement dans la force irréfrénable du marché.
Au-delà des raisons de praticité, y-a-t il peut-être une fluidité plus profonde au niveau de la culture juridique et de l’anthropologie juridique qui nous permette de dégager des caractères proprement européens de l’évolution du droit des affaires ?

Continuer la lecture