Colloque Extraire et comprendre. Contributions de l’intelligence artificielle en droit, santé et histoire. Université de Rouen, 18-19 mars 2020

Ce colloque clôture le projet PlaIR 2.018 (2015-2020), projet interdisciplinaire réunissant le laboratoire LITIS (Laboratoire d’Informatique Traitement de l’Information et des Systèmes) et l’IRIHS (Institut de Recherche Interdisciplinaire Homme Société) autour de la question de l’indexation documentaire. PlaIR 2.018 étend les objectifs des projets PlaIR (2009-2012) et PlaIR 2.0 (2013-2016), en s’ouvrant aux humanités numériques, notamment dans le domaine du patrimoine numérique et du droit. PlaIR 2.018 couvre l’ensemble de la chaîne éditoriale numérique pour Numériser, Transformer, Enrichir, Éditer et Exposer des ressources documentaires.

Mercredi 18 mars

Usages et technologies pour les humanités numériques

9:00 – 9:30 Accueil des participants 

9:30 – 9:45 Introduction aux journées

9:45 – 10:45 Conférence invitée

Joan Andreu SANCHEZ, Université Polytechnique de Valence.

Large-scale probabilistic text indexing

10:45 – 11:30 Session 1: Traitement des documents écrits 

– Reconnaissance d’écriture. Y. Soullard, G. Cazals
– Pattern spotting. L. Heutte, P. Tranouez

Pause

11:45 – 12:30 Session 2 : Technologies et usages
– Nouvelles technologies pour l’édition génétique sur le web. Y. Leclerc
– Visualisation, annotation et correction collaborative. P. Tranouez, D. Antelme

– Reconstitution, visualisation et augmentation de plans et cartes. P. Tranouez

12:30 – 14:00 déjeuner sur place

14:00 – 15:00 Conférence invitée
Pierre LARRIVEE, Morgane PICA, CRISCO, Université de Caen Normandie. 
Faire vivre six siècles de coutumier normand

15:00 – 17:00 Posters – Démonstrations
Annotations collaboratives, Édition numérique, Indexation, Extraction, Reconnaissance…

17:00 – 17:15 Synthèse de la journée 

17:30 Cocktail

Jeudi 19 mars

Explicabilité, Interprétabilité, IA, en droit et santé

9:00 – 9:30 Accueil des participants 

9:30 – 10:30 Conférence invitée

Dr Mehdi TAALBA et Dr Jean-Philippe LEROY, CHU de Rouen

Apports de l’indexation automatique et de la sémantique aux nouvelles applications en santé

10:30 – 11:15 Session 3 : Information de santé
– Portail terminologique en Santé. J. Grosjean
– Outil d’annotation automatique des textes cliniques
– Application à l’entrepôt de données de santé du CHU de Rouen

Pause

11:30-12:30 Conférence invitée
Aurore HYDE, CUREJ, Université de Rouen Normandie. 
Évaluation transparente des systèmes d’IA en droit

12:30 – 14:00 déjeuner sur place

14:00 – 15:00 Session 4 : Recherche documentaire en Droit
– L’institut du Droit International des Transports. C. Legros, L. Couturier – Assistance pour la recherche documentaire en droit. L. Vercouter, F. Perotto
– Personnalisation, analyse de traces. M. Holzem, Y. Saidali

15:00 – 16:30 Posters – Démonstrations
Annotations collaboratives, Indexation, Interprétabilité, Explicabilité, Traitement automatique du Langage…

16:30 : Synthèse du colloque. Conclusions, perspectives.

Comité organisateur

Yamina BENSAADOUNE, IRIHS, Université de Rouen Normandie Fabienne BOCQUET, LITIS Université de Rouen Normandie Julien GROSJEAN, CHU de Rouen
Laurent HEUTTE, LITIS Université de Rouen Normandie Maryvonne HOLZEM, DYLIS, Université de Rouen Normandie Thierry PAQUET, LITIS Université de Rouen Normandie

Albane ROUSSEL, IRIHS Université de Rouen Normandie Katia ROVIRA, CRFDP, Université de Rouen Normandie Pierrick TRANOUEZ, LITIS Université de Rouen Normandie

Université de Rouen Normandie

Maison de l’Université, 3 Place Émile Blondel 76130 Mont Saint-Aignan

Histoires contemporaines du droit

F. Audren, A.-S. Chambost et J.-L. Halpérin, Histoires contemporaines du droit, coll. Méthodes du droit, Paris, Dalloz, 2020.

Présentation (site de l’éditeur) :

« Histoires contemporaines du droit. Pourquoi ce pluriel ? Parce qu’il ne s’agit pas d’évolution chronologique, mais d’une réflexion critique sur la manière d’aborder la discipline, les différents aspects du droit, ses acteurs, ses lieux de production, etc.

Au lieu de raconter l’histoire depuis 1700 à nos jours, les auteurs envisagent une méthode pour substituer une histoire des controverses à une histoire se voulant neutre, pour substituer une histoire décloisonnée à une histoire purement disciplinaire, pour substituer une histoire globalisée à une histoire nationale.

A rebours de la spécialisation des savoirs juridiques qui polarise la plupart des approches de l’histoire du droit, ce manuel d’histoires contemporaines du droit propose par conséquent une histoire critique (autocritique, en ce qu’elle interroge la cohérence interne de la discipline), qui assume à la fois l’originalité chronologique (XIXe-XXe siècles) et la diversité des points de vue que ses auteurs proposent sur la discipline (avec une ouverture aux travaux étrangers ainsi qu’aux méthodes d’autres disciplines) ».

Voir l’ouvrage

Sommaire :

Partie 1 : Un champ disciplinaire, des modes d’existence
1. Une histoire nationale ?
2. Une histoire longue ?
3. Une histoire contemporaine ?
Partie 2 : Historiographie plurielle
1.Une histoire des normes juridiques
2. Une histoire des professionnels du droit
3. Une histoire de la dogmatique juridique
4. Une histoire des usages et des usagers du droit
5. Une histoire politique du droit
Partie 3 : Permanence et discontinuité des activités juridiques
1. Juger
2. Légiférer
3. Administrer
4. Enseigner
Partie 4 :Le métier du juriste à l’épreuve de l’histoire
1. Le juriste en écrivain
2. Le juriste en expert
3. Le juriste en majesté
4. Le juriste en voyageur

Mélanges Jean-Louis Thireau

Liber amicorum. Mélanges réunis en hommage au professeur Jean-Louis Thireau, Revue d’histoire des facultés de droit et de la culture juridique, 2019, n° hors-série, Textes rassemblés par Anne Dobigny-Reverso, Xavier Prévost et Nicolas Warembourg.

Table des matières

Quelques notes sur le genre du traité dans la production juridique française du premier XVIe siècle, par Patrick Arabeyre

Sur l’identification progressive de la Science des arrêts à la Jurisprudence, par Sylvain Bloquet

Molinaeus Noster Charles du Moulin (1500-1566), oracle du droit, praticien engagé et fondateur de l’école juridique française, un modèle de jurisconsulte dans la France du XIXe siècle, par Géraldine Cazals

Le Liber Iudiciorum et la formation des obligations contractuelles dans le droit Wisigoth, par David Deroussin

Juge et partie, les observations des tribunaux sur l’application et l’interprétation du futur code civil (1801), par Alain Desrayaud

Une remise en cause de l’absolutisme des hommes ou l’empire des femmes selon Mary Wollstonecraft, par Anne Dobigny-Reverso

Continuité ou rupture dans l’histoire de la pensée juridique ? Exégèse, transtextualité et positivisme légaliste du Cours de Code Napoléon de Charles Demolombe, par Nader Hakim

Les Essais sur l’idée du parfait magistrat, par Jacques Krynen

La pratique du don mobil en Normandie à l’époque moderne, par Virginie Lemonnier-Lesage

La résistance des coutumes polynésiennes à la réception du droit français (1842-2000), par Bruno de Loynes de Fumichon

La doctrine commercialiste avant le Code de commerce, par Alexis Mages

Des usages du droit comparé lors des travaux préparatoires du Code civil des français, par Laurent Pfister

L’obéissance aux lois royales selon Antoine Loisel à travers ses huict remontrances faictes en la chambre de justice de Guyenne sur le subject des edicts de pacification, par Xavier Prévost

Les violences faites aux femmes : une illustration à travers les déclarations de grossesses en Touraine (1749-1790), par Laurent Reverso

Droit comparé en terres d’Anjou d’après les commentaires coutumiers de René Choppin, par Anne Rousselet-Pimont

Les créances privilégiées des nourrices d’enfants confiés par leurs parents au XIXe siècle, par Michel Vidal

« Jurisconsultus idemque orator » Retour sur la lettre de Pétrarque à Marco Portonari sur les études de droit (Rerum Familiarium XX. 4), par Nicolas Warembourg